Politique

Egypte : nomination d’un nouveau ministre de l’Approvisionnement

Mohamed Ali El-SheikhLe Parlement égyptien a donné son accord mardi à la nomination du nouveau ministre de l’Approvisionnement et du Commerce intérieur, un département qui est actuellement secoué par un scandale de corruption à propos des achats de blé.

Le général Mohamed Ali El-Sheikh, 64 ans, est le nouveau titulaire du département de l’Approvisionnement et du Commerce intérieur. Cette décision prise par le président Abdel Fattah al-Sissi a été approuvée mardi à la majorité des deux-tiers, d’après le site web du Parlement égyptien. Au sein de l’armée égyptienne, Mohamed Ali El-Sheikh a été à la tête de deux structures chargées de l’approvisionnement et des fournitures logistiques, a indiqué la même source. Le ministère qu’il dirige à présent s’occupe, entre autres, de la gestion des subventions par le biais desquelles une bonne partie du peuple égyptien peut s’acheter du pain et d’autres aliments de base à faible prix.

Cette nomination intervient dans un contexte particulier où la justice égyptienne vient de révéler une affaire de corruption liée à l’approvisionnement en blé du pays, un secteur majeur étant donné que l’Egypte est le principal importateur de cette céréale à l’échelle mondiale. Afin d’encaisser des subventions, des fournisseurs ont vendu du blé importé en le faisant passer pour du blé domestique, qui est bien plus couteux. En parallèle, les mêmes fournisseurs ont exagéré le niveau de la récolte annuelle. D’après le parquet, l’Etat aurait perdu environ 55 millions de dollars suite à cette affaire.

Le précédent ministre égyptien de l’Approvisionnement, Khaled Hanafy, avait démissionné le 25 août dernier tout en précisant que cela n’était guère lié à ce scandale de corruption. Cette autorité avait été accusée par un élu de vivre depuis plusieurs mois dans un hôtel de luxe pour une facture avoisinant les 700.000 euros (770.000 dollars). L’intéressé s’était défendu en affirmant que ce logement n’avait coûté que 50.000 euros, qu’il a payés par ses propres moyens.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *