Monde

L’Inde déplore dix-sept morts suite à la consommation d’alcool frelaté

inde-alcool-frelateDes responsables locaux dans le district indien d’Etah ont annoncé  dimanche, la mort d’au moins 17 personnes, supposés avoir consommé de l’alcool frelaté.

Le propriétaire du magasin qui a vendu l’alcool a été arrêté et des responsables de la police et de l’administration du district suspendus.

Les faits sont survenus vendredi soir dans le district d’Etah, à 287 kilomètres de Lucknow, le chef-lieu de l’Etat de l’Uttar Pradesh, dans le nord de l’Inde. Selon la police, les victimes étaient des ouvriers qui, peu après avoir bu cet alcool fait maison, se sont mis à vomir, à avoir des troubles de la vision et de violentes douleurs à l’estomac. Quatorze d’entre eux sont toujours hospitalisées à la faculté de médecine Saifai d’Etawah et se trouvent dans un état critique.

Les premiers éléments de l’enquête de la police en cours, prouvent que le vendeur a mélangé un produit chimique quelconque à sa dernière fournée. Arrêté, il est poursuivi pour homicides. Cinq responsables de district dont deux officiers de police ont été suspendus de leurs fonctions pour négligence et le chef du gouvernement de l’Uttar Pradesh a offert 2.700 euros aux familles de chacune des personnes décédées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *