Stratégie

Maroc: Une Fondation entièrement dédiée aux Oulémas africains

oulemasPlus de 120 oulémas africains et des personnalités religieuses représentant une trentaine de pays d’Afrique, étaient présents ce mardi, à Fès, la capitale spirituelle du Royaume du Maroc, où ils ont assisté à l’installation des membres du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains.

Au cours d’une cérémonie organisée mardi en fin d’après-midi à la mosquée de la prestigieuse et réputée université Qaraouiyine dans l’ancienne médina de Fès, c’est le Roi Mohammed VI qui a procédé à l’installation du conseil supérieur de la Fondation. Ce Conseil se compose de plus d’une centaine d’oulémas de 31 pays africains, le Maroc y est représenté par 20 membres, dont trois femmes.

la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains créée le 13 juillet 2015 à Casablanca, a pour mission, notamment de préserver la religion des déviations et de l’extrémisme, de sorte que « ses valeurs magnanimes soient au service de la stabilité et du développement dans ces pays », a souligné le Roi du Maroc à l’adresse des oulémas et responsables religieux africains et marocains présents à la cérémonie.

La Fondation a aussi pour mission de consolider les liens religieux et culturel du Maroc avec l’Afrique et de promouvoir les valeurs de modération, de tolérance en islam et la volonté de coexistence, a ajouté le Roi Mohammed VI qui porte également le titre d’Amir Al-Mouminine (Commandant des croyants).

Le Maroc, berceau de l’islam et du rite malékite, très connu pour ses zaouïas et confréries, est très sollicité ces derniers temps, par les pays africains et européens pour le partage de son expérience dans le domaine religieux et en matière de formation d’imams et de prédicateurs mus pas les valeurs d’un islam tolérant et appelés à véhiculer des messages de paix et de tolérance pour barrer le chemin au radicalisme, à l’extrémisme et à l’obscurantisme.

Pour la tenue de cet événement, le choix du souverain a été porté sur la cité millénaire de Fès, qui a été toujours, un lieu de pèlerinage annuel de milliers de fidèles musulmans qui affluent des pays d’Afrique de l’Ouest mais également des quatre coins du monde.

 

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *