Moyen Orient Sécurité

Huit policiers égyptiens tués par le groupe Etat Islamique

Les-terroristes-ont-ouvert-le-feu-sur-le-minibus-transportant-huit-policiers-en-civilHuit agents de la police égyptienne en civil ont été abattus samedi dernier dans le district de Helwan, situé au sud du Caire, par des hommes armés circulant à bord d’une camionnette. Cette attaque a été aussitôt revendiquée par la filiale égyptienne de l’organisation de l’Etat Islamique (EI).

Selon un communiqué du ministère égyptien de l’Intérieur, cette attaque a eu lieu dans le district de Helwan dans la soirée. Les policiers circulaient dans leur camionnette quand des hommes armés à bord d’un pick-up leur ont barré la route. Les assaillants ont alors ouvert le feu sur le véhicule de la police avant de prendre la fuite. D’après le témoignage de certains habitants, il y avait 4 agresseurs au visage encagoulé.

Une branche locale de l’EI, basée au Sinaï, a revendiqué cette attaque sur son compte Twitter, disant l’avoir perpétrée en représailles à la détention des femmes dans des centres pénitenciers égyptiens.

Cette filiale djihadiste qui a fait allégeance à l’EI depuis novembre 2014, est à l’origine de la majorité des attaques ayant causé la mort de centaines de policiers et de soldats en Egypte au cours de ces trois dernières années et, plus précisément, depuis la destitution du président conservateur Mohamed Morsi par l’armée en juillet 2013.

Durant la même période, l’armée égyptienne affirme pour sa part, avoir tué au total plus de 1 000 djihadistes. Entre-temps, la rébellion dans le Sinaï n’a pas été mâtée et les attaques terroristes se poursuivent dans diverses régions du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *