Afrique

Afrique : triste record du braconnage des rhinocéros

braconnage-rhinocerosLe braconnage des rhinocéros a atteint des chiffres inédits en 2015, a révélé l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) qui tire la sonnette d’alarme pour la protection de cette espèce.

Sur le continent africain, un minimum de 1 338 rhinocéros auraient été victimes de braconnage en 2015, d’après cette ONG de conservation de la nature. Le nombre de ces bêtes tuées a beaucoup évolué l’année dernière. Par voie de communiqué, l’UICN a fait remarquer que le nombre de rhinocéros braconnés est en hausse pour la sixième année de suite. De plus, il s’agit, à l’heure actuelle, du niveau le plus important à dater de 2008.

A titre d’information, c’est depuis 1977 que le commerce de la corne de rhinocéros a été interdit au niveau international au travers de la Convention sur le commerce d’espèces sauvages menacées (CITES). Mais, ce n’est qu’en 2008 que l’Afrique du Sud, qui abrite 80 % de la population mondiale de ces animaux, a fait proscrire le commerce de leurs cornes. Depuis cette date, le braconnage n’a cessé d’augmenter sur le continent noir. D’après des chiffres de l’UICN, au moins 5 940 rhinocéros ont été tués depuis 2008.

Si les chiffres du braconnage des rhinocéros sont en augmentation pour l’Afrique en général, les chiffres de certains pays à l’instar de l’Afrique du Sud et du Kenya ont suivi une tendance inverse, bien que ces reculs soient minimes. D’ailleurs, ces progrès ne sont que peu perceptibles suite à l’augmentation préoccupante, en 2015, du braconnage dans d’autres Etats, la Namibie et le Zimbabwe. Selon les spécialistes, l’Afrique compte actuellement entre 19 682 et 21 077 rhinocéros blancs et 5 042 rhinocéros noir alors qu’il y avait, en 1800, 1 million de rhinocéros sur la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *