Europe

L’Allemagne maintient son taux de chômage à un bas niveau

People look at a sign at the entrance of a Pole Emploi center, part of France's national employment agency, in Lens on April 17, 2014. AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUENLe taux de chômage en Allemagne s’est établi en janvier 2016, à 6,2 %, son plus bas niveau depuis la Réunification du pays en 1990 en Allemagne, ce qui constitue un record depuis plus d’un quart de siècle, selon des données corrigées des variations saisonnières dévoilées mardi, par l’Agence allemande pour l’emploi.

Selon l’agence c’est un record historique, précisant que 2,73 millions de personnes sont à la recherche d’un emploi, contre 20.000 de plus un mois auparavant, selon les données corrigées des variations saisonnières. De quoi satisfaire le président de l’Agence pour l’Emploi, Frank Weise qui a relevé à ce propos, que «le bon développement du marché du travail s’est poursuivi en ce début d’année ».

Pour ce qui est des données brutes, le chômage a quand même progressé en comparaison au mois précédent, qui est généralement favorable aux emplois saisonniers de courte durée. Il faut noter que cette évaluation est la plus suivie outre-rhin.

Quoi qu’il en soit, l’ensemble des indicateurs sont satisfaisants. le nombre d’actifs dans le pays a progressé en décembre de 44.000 sur un mois, après une hausse de 46.000 en novembre, selon des données de l’Office fédéral de statistiques. En parallèle, le taux d’emploi des femmes ne cesse de s’améliorer d’années en années pour correspondre à 73 %.

L’instauration d’un salaire minimum en 2015 ne s’est pas avérée aussi risquée, que ne le craignaient certains analystes. Pour finir, la crise migratoire, qui a poussé l’Allemagne à accueillir plus d’un million de demandeurs d’asile l’année dernière, n’a pas eu d’impact sur le chômage. Toutefois, les autorités allemandes s’attendent à un bond de ce taux suite à l’entrée des migrants officiellement reconnus comme réfugiés dans le marché de l’emploi.

L’économie allemande a d’importantes capacités d’accueil. Selon l’agence de l’emploi, il y a encore environ 581.000 places vacantes. Divers secteurs dont la vente, la santé ou le bâtiment ont besoin de main d’œuvre.

Sarah J Cohen
Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *