Business

La Chine et le Royaume-Uni scellent des contrats pour environ 50 milliards d’euros

chine-royaume-uni-businessLe Premier ministre britannique, David Cameron a salué mercredi devant un parterre d’entrepreneurs chinois et britanniques la signature d’un « nombre énorme de contrats totalisant environ 50 milliards d’euros », à l’occasion de la visite d’Etat de quatre jours que le président chinois Xi Jinping vient d’effectuer à Londres.

Des contrats pétroliers et gaziers d’un montant de 9 milliards d’euros ont ainsi été conclus entre le géant pétrolier britannique BP et la China Huadian Corporation. BP devrait vendre à la Chine, un million de tonnes de gaz naturel liquéfié par an, au cours des vingt prochaines années, jouant ainsi un rôle important dans l’amélioration et la diversification énergétique de la Chine et le soutien de sa croissance.

La Chine s’est engagée à financer un tiers du projet de la nouvelle centrale nucléaire que le groupe français EDF s’apprête à construire dans le sud-ouest de l’Angleterre. Sur un total de 24.5 milliards d’euros requis, l’entreprise publique chinoise CGN (China General Nuclear Power Corporation) devrait à elle seule, mettre sur la table 8.2 milliards d’euros.

Dans le domaine de l’aviation, le motoriste britannique Rolls Royce a signé un contrat avec le conglomérat chinois HNA, d’une valeur de 1.4 milliards de livres, pour la vente et l’entretien de moteurs d’avions de la flotte aérienne chinoise.

Par ailleurs, Merlin, deuxième groupe mondial spécialisé dans les parcs à thèmes après Disney, a annoncé la signature d’un accord avec CMC (China Media Capital) pour l’ouverture d’un parc d’attractions Legoland près de Shanghai pour un montant de 194 millions de livres.

La visite du président chinois en Grande-Bretagne, la première du genre depuis dix ans, marque la relance d’un partenariat qui n’a cessé de se développer ces dernières années. Selon les chiffres avancés par The American Enterprise Institute, les fonds souverains et ceux que les entreprises privées chinoises ont placé depuis 2005 au Royaume-Uni, dépassent les 29 milliards de dollars.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *