Amérique Business

L’agriculture renforce la coopération algéro-américaine

alge-americLa nouvelle ligne de la coopération entre les Etats unis et l’Algérie s’inscrira dans l’agriculture. Le service des Affaires agricoles de l’ambassade des Etats Unis en Algérie et le département de l’Agriculture américain ont annoncé mardi, le «renfoncement de la coopération bilatérale dans le domaine agricole avec l’Algérie».

Dans un communiqué, l’ambassade indique que dix professionnels algériens du secteur de l’agriculture participent depuis le 22 août dernier et ce jusqu’au 5 septembre à une formation sur la vulgarisation agricole dite «Agricultural Extension training». Inscrite dans le cadre de la bourse «Cochran», elle est assurée par l’Université du Minnesota. Au cours de leur stage, les participants ont appris «davantage sur les contributions des secteurs publics et privés à la recherche », précise le texte.

L’objectif de l’Agricultural Extension System est de « diffuser l’information issue de la recherche sur des sujets aussi variés que la nutrition, l’agriculture, l’horticulture, l’élevage, la petite entreprise et les finances personnelles ».

La représentation américaine en Algérie annonce le départ d’un deuxième groupe d’Algériens qui prendra part à un programme sur la nutrition et la gestion des bovins laitiers dans le Wisconsin et au Texas, et ce du 28 septembre au 12 octobre prochains.

Les participants pourront observer «comment les producteurs laitiers américains utilisent la technologie pour réduire les coûts, augmenter la production et améliorer l’efficacité sur les fermes laitières», souligne le communiqué.

Pour permettre à un plus grand nombre de professionnels algériens de l’agriculture de bénéficier de cette collaboration, la section des Affaires agricoles de l’ambassade des Etats Unis organise du 1er au 03 septembre 2015, une formation pour les négociants de céréales algériens.

L’expérience des normes de qualité américaines pour le classement du blé, du maïs et du soja sera partagée avec les participants. L’objectif étant «d’expliquer les normes appliquées pour garantir que des produits de haute qualité soient placés sur le marché algérien», explique le communiqué de l’ambassade américaine.

Sarah J Cohen
Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *