Sécurité

France : un projet d’attaque contre une base militaire déjoué

attaque-base-militaireLe ministre de l’Intérieur français Bernard Cazeneuve a annoncé hier mercredi dans la soirée un coup de filet de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure) qui a permis de mettre en garde-à-vue trois individus qui projetaient une attaque terroriste contre une base militaire française.

Les trois suspects sont un mineur de 17 ans, un jeune majeur de 19 ans et un ancien matelot réformé de la marine française de 23 ans. Un quatrième suspect, un mineur de 16 ans également interpelé, a vu sa garde-à-vue être levée hier soir. Selon les autres suspects, il aurait été écarté du projet en raison de son jeune âge. Les trois autres suspects auraient reconnu leurs intentions durant leur garde-à-vue qui peut se poursuivre jusqu’à vendredi matin. Le projet d’attentat aurait consisté à filmer la décapitation d’un gradé d’une base militaire du sud de la France. L’attaque était programmée entre décembre 2015 et janvier 2016 parce que le nombre de militaires armés serait moins élevé à ce moment de l’année.

Une source proche du dossier affirme qu’un renseignement « étranger » aurait contribué à attirer l’attention des services français sur les intentions des suspects. Le mineur de 17 ans, l’un des principaux instigateurs de ce projet d’attentat avait été repéré fin 2014 pour son « activisme sur les réseaux sociaux » et « ses velléités de départ » en Syrie. Sa surveillance a permis d’identifier les trois autres individus avec qui il était en relation et d’entrevoir leur dessein. Les suspects ont été interpelés au terme d’une enquête préliminaire éclair de moins de trois semaines demandée le 23 juin dernier au parquet de Paris par la DGSI pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *