Monde

Véto russe à un projet de résolution sur le massacre de Srebrenica

massacre-serbenicaLa Russie a opposé hier mercredi son veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, initié par le Royaume-Uni, qui présente le massacre de Srebrenica en Bosnie comme un génocide. La délégation russe a proposé de remplacer le terme de génocide par « crimes les plus graves aux yeux de la communauté internationale ».

Le représentant permanent de la Russie à l’ONU, Vitali Tchourkine, a jugé que le projet était « non constructif, conflictuel et politiquement orienté », du fait qu’il « imputait globalement la responsabilité à un peuple ». Initialement prévu pour le mardi, le vote avait été reporté d’une journée pour que la Grande-Bretagne et les Etats-Unis tentent de convaincre la Russie de ne pas faire usage de son véto. Sur les quinze membres du Conseil de sécurité de l’ONU, dix se sont prononcés en faveur du texte tandis que la Chine, le Nigéria, l’Angola et le Venezuela se sont abstenus.

Les seuls à se réjouir du véto russe sont les Serbes, notamment de Bosnie, qui avaient été vivement irrités par le projet. S’ils reconnaissent qu’un crime grave a été commis, ils refusent également le terme de génocide. Belgrade avait adressé une lettre de protestation à l’ONU et le président serbe Tomislav Nicolic une missive à la reine de d’Angleterre Elizabeth lui demandant de convaincre le gouvernement de David Cameron de renoncer à son idée.

Ce projet de résolution a été présenté à l’occasion du 20ème anniversaire de l’évènement. Une cérémonie au cours de laquelle 136 corps récemment identifiés seront inhumés doit avoir lieu samedi au cimetière de Srebrenica où reposent déjà 6 241 victimes. En juillet 1995, 8 000 musulmans ont été massacrés par les forces bosno-serbes à Srebrenica, un fait qui relève selon le TPIY (Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie) du génocide.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *